Sacré Cœur du Tabernacle

Sans être jaloux de l’Église de Turin, qui a la chance d’abriter le Saint Suaire, les chambériens auraient pu se poser la question, si le ‘séjour’ du linceul avait marqué la dévotion ou la spiritualité des habitants de la ville.

Personnellement je crois, que le passage du Saint Suaire à Chambéry (plus de cent ans de présence) nous oblige à une dévotion particulière.  Ce n’est pas par hasard que Marie-Marthe Chambon a été invitée par le Seigneur à se pencher sur ses plaies et sa passion. Elle nConopée 2’a jamais vu le Saint Suaire, mais elle n’en avait pas besoin. Son Maître et Seigneur lui a ouvert le mystère de sa passion en l’invitant à la dévotion salvatrice de ses saintes plaies. J’irai plus loin, la seule présence du Saint Suaire au château des Ducs de Savoie nous invite à accueillir avec une particulière attention les messages et les apparitions qui invitent au culte du Sacré Cœur particulièrement.

C’est peut-être la présence révolue du Saint Suaire sur le sol français, qui a donné l’inspiration à Ste Marguerite Marie Alacoque d’accueillir le sujet de notre salut réalisé par la passion de Jésus Christ. C’est ma conviction personnelle. Et pour la plus forte raison, je soutiens cette idée que c’est le cas évident d’une autre visitandine, la nôtre, locale, Marie-Marthe Chambon dont les traces malheureusement s’effacent.

Nous les chambériens, nous avons une dette morale vis-à-vis de cette sainte relique, et une sensibilité aiguisée de capter toutes les « suites » dans les révélations privées de tous les temps, concernant la passion et ses fruits, exprimés dans les promesses soit de Paray le Monial ou de la Loublande.

A côté de Ste Marguerite Marie, de Sr Marie-Marthe Chambon  morte en odeur de  sainteté, nous pouvons aligner aussi Claire Ferchaud, notre contemporaine, décédée en 1972. Naturellement je n’exclus pas d’autres inconnus peut-être à ce moment là « visionnaires » de la passion du Seigneur et de ses bienfaits.

Je suis persuadé, que nous les chrétiens de L’Église de Savoie, nous avons comme missions propre et vocation commune, de nous rappeler et aussi aux autres que le Seigneur souffrît pour notre salut, et il est notre salut pour aujourd’hui.

C’est incroyable avec quelle urgence les mouvements politiques voudraient se renouveler et se doter d’un nouveau visage idéologique.  Ils resteront naturellement dans l’humain.  Ils n’auront pas le courage de revenir et de chercher dans le religieux ou précisément dans le catholicisme.  Ils voudraient sauver leurs partis de la disparition.

Un vrai renouveau devrait être capable de sauver la nation, le pays et ses institutions.

Pourquoi ne pas faire confiance aux promesses sorties de la bouche de Jésus, de l’histoire de L’Église en France, de notre mémoire chrétienne ?

Je donnerai la satisfaction à Jésus qui voudrait habiter nos drapeaux, nos étendards, nos symboles.

Quel serait le risque ? Seulement celui de sa victoire dans nos cœurs et nos consciences.

Jadis quand les tabernacles occupaient la place centrale de nos églises, il y avait des conopées (un rideau en souvenir de celui du temple), qui cache la présence réelle. Ces conopées se drapaient de couleurs liturgiques. Pourquoi ne pas habituer les yeux des croyants d’abord, et les autres ensuite à ce que Jésus réclame depuis des siècles, pour notre bien et notre bonheur.

Peut-être quelqu’un oserait un conopée comme celui-ci sur la photo ?  Nous sommes toujours confinés dans notre espace privé. L’église est la maison des croyants, elle n’est pas un lieu public-extérieur.  Qui pourrait nous interdire cela ?

Si nous avons la foi et le courage, cela suffit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s