Vrai ou faux espoir ?

Rel3
La relique de Ste Faustine à l’Oratoire de Chambéry

Ce qui m’a poussé à demander la relique de Ste Faustine ‘ex ossibus » (de la première classe, c’est-à-dire une particule de ses os), meurtris pas la maladie, mais sanctifiés par son union avec le Seigneur, c’était le millième jour de la Miséricorde célébrée à 15h à l’oratoire depuis

le 8 décembre 2015. Cette belle date nous la fêterons le 2 septembre.

Le 11 juin 2018, la relique m’a été remise dans le parloir du Couvent de Lagiewniki. Dans ce couvent vivait la Sainte jusqu’à la fin de ses jours, le 5 octobre 1938.

Puisque c’était le lundi (jour de nettoyage de la chapelle) je ne pouvais pas célébrer

devant ces restes vénérables. La Messe devant sa dépouille fait partie du rituel de la transmission de la relique.

J’ai été accueilli par sœur Norberta, connue virtuellement par les mails et qui patiemment répondait à mes questions. Mon premier mail est parti à Lagiewniki le 16 mars 2018 et le 11 juin nous avions déjà la relique pour nos fidèles et notre communauté

La religieuse chargée de suivre les demandeurs de la relique, m’a fait signer le registre des ‘gardiens’ de la relique de par le monde. Un grand livre avec les coordonnées de ceux qui ont entrepris la démarche.

Je regrette maintenant, il fallait prendre une photo de ce livre.

A ma grande surprise, notre numéro est tout rond : 9000. Autant des communautés paroissiales et religieuses prient sainte Faustine devant ses restes. La religieuse m’a rassuré que dans ce nombre sont comptés aussi des reliques de la deuxième classe.

Sœur Norberta a fait un discours de circonstance. En réponse je l’ai rassurée que la relique va être mise en honneur et bien protégée à Chambéry. Egalement nous ferons tout notre possible, pour la faire connaitre et aimer dans notre région.

Naturellement mon premier geste, c’était de me mettre à genoux et poser un acte de vénération.

Nous avons récolté assez d’argent pour l’acquisition du reliquaire et cela nous a permis de faire un petit geste et demander une Messe  pour le jour J (2 septembre 2018) aux intentions de tous ceux qui prient la Miséricorde chez nous.

Ensuite, à 10h30 j’ai concélébré la Messe (pour les bienfaiteurs du reliquaire) à la basilique avec d’autres prêtres, dont trois sont venus avec les enfants de la première communion et un avec des collégiens (probablement la troisième).

Le vendredi 15 juin, à la fin de la Messe, j’ai raconté aux fidèles comment j’ai eu la relique.

Et probablement j’ai prophétisé. Le fait que nous sommes le numéro 9000 dans le registre de Sainte Faustine, pourrait signifier que nous avons devant nous au moins 9000 jours pour continuer notre prière à l’oratoire afin de fêter dans 27 ans le 10000 jour…

Tous ceux qui voudraient nous garder à Chambéry encore au moins 27 ans, j’invite à venir prier avec nous le Seigneur Miséricordieux par l’intercession de sa Sainte messagère.

L’ostension de la relique se fera tous les jours à 15 h pendent nos offices et adorations.

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s