Seigneur ce ne sont pas des conseils que je te donne, ce sont mes prières que je porte vers toi – Prière pour les vocations

Jésus de flayerSeigneur, je me rappelle que tu disais, d’être toujours parmi nous.

Tu sais que les prêtres nous manquent ainsi que les religieux et religieuses.

Nous te prions, de chez nous, pour les vocations, les nôtres, et pour nous.

A l’église, je croise des jeunes qui ont en eux un recueillement si profond et spirituel.

Ne serait-ce pas un ou une de tes appelés ?

Probablement ils vivent la même inquiétude, qu’un jour il faudrait chercher la Messe, et la chercher loin.

Je n’ai pas le droit de les bousculer avec mon désir de les voir se mettre au service de la communauté ou faire des sacrifices.

Mais Toi, tu pourrais sanctifier leur liberté au point de te l’offrir.

Tu pourrais leur donner un tel amour, qu’il leur serait impossible de rester chez eux.

Multiplie en eux la générosité et disponibilité pour cinq mille fois cinq mille personnes.

Visite-les et offre-leur ce que je n’ai jamais connu et senti de ton amour.

Parle à leur cœur, comme ton archange s’adressa à Marie

Ne leur traduirais-tu pas ton message en langage courant de leur existence ?

Et surtout si tu arrivais à leur montrer la valeur d’une âme à sauver Ils se laisseraient émouvoir, ils craqueraient…

Essaye encore une fois de leur révéler la grandeur du don de soi.

Toi le semeur, chuchote-leur que les grains qui tombent  en terre portent des fruits.

N’hésite pas à les récréer selon ton cœur et à ta ressemblance.

Parce que se consacrer à toi est le sommet de l’accomplissement humain.

Seigneur ce ne sont pas des conseils que je te donne, ce sont mes prières que je porte vers toi.

Sanctuaire de fait

Depuis 2014 nous avons reçu le label de « Sanctuaire priant pour la France ».
Récemment nous étions contactés par l’actuel coordinateur des sanctuaires qui prient pour la France.
Voici quelques extraits des mails échangés.

« Cher frère
votre zèle est très impressionnant et rend gloire à Dieu, sans aucun doute.
Vous faîtes également beaucoup pour le devenir de la France, c’est pourquoi je vous avais inscrit parmi les « sanctuaires de fait » sinon de droit !
En bonne union de prière pour vos œuvres.
Padre Bernard, coordinateur (5 avril 2018) »

Notre réponse.
Mon Père,
merci pour la promotion que vous nous accordez, si c’est la « vox populi, vox Dei », nous acceptons.
Dans la « tirelire spirituelle » de la France, nous mettons tous les chapelets de 18h,
et tout le rosaire de jeudi (1e pour ceux qui cherchent du travail, 2e pour l’Etat Français (14h30 et 19h), 3e pour les âmes du Purgatoire, 4e pour l’Eglise en France et le 5e pour les évêques et les vocations) de 14h30,
le triduum sur la Vierge Marie (de 2 au 4 mai, la conférence à 15h45 et 20h30),
tous les chapelets de la Miséricorde avec l’Office des lectures de 15h.
toutes les Messes du 13 du mois en l’honneur de Notre Dame de Fatima, également toutes les initiatives et intuitions pastorales que le Seigneur nous demandera de mettre en pratique.
Fraternellement
Chambéry le 8 avril 2018, fête de la Miséricorde Divine.

« Cher frère
je ne suis rien pour vous donner une promotion ecclésiale de sanctuaire mais au niveau de la vie spirituelle , sans me prendre pour Dieu, les sanctuaires sont divers… et surtout lorsque le cœur est proche de Celui de Jésus et Marie pour faire grandir les desseins de Dieu sur une personne, famille ou pays, voire continent, alors notre cœur est un sanctuaire où vient se reposer notre Seigneur
Belle et bonne être de l’Annonciation.
Padre de Frileuze (9 avril 2018) »

Pour lancer le diaporama, cliquez sur une vignette

YoxView thumbnail YoxView thumbnail YoxView thumbnail YoxView thumbnail

Témoignage : Neuvaine de Pompéi, Oratoire des Capucins, Chambéry.

Jésus disait à Nicodème : « Il vous faut naître d’en haut. Le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l’Esprit.» Jean (3, 7b-15)

Durant ces 54 jours nous avons cessé nos activités profanes et à l’exemple de Marie, la sœur de Marthe, nous avons prié Notre Dame de Pompéi.

Deux heures chaque jour, récitation du chapelet et méditation des mystères de la vie de Jésus, de la vie de l’église.

Devant le Saint-Sacrement, au rythme des « je vous salue Marie », des « ne nous laisse pas entrer en tentation », « Gloria Patri », et « Oh mon Jésus, J’ai confiance en toi », comme les apôtres au mont Thabor, notre cœur était tout brûlant, empli de cette sainteté ineffable de Dieu.

Notre prédicateur, je dois le dire, envers nous, s’est montré très exigent et plein de bonté : formulez bien votre intention de prière pour cette neuvaine, et ne manquez pas d’être fidèle chaque jour à ce rosaire.

Oh combien, en communauté, ces moments de prières étaient faciles… le temps ne comptait plus, tandis qu’à la maison, que de distractions nous assiègent.

Cette méditation des mystères prenait toute sa force par le partage, ensuite, du pain et du vin …. et les bons mots de l’homélie étaient là pour nous expliquer, nous enseigner, ces mystères.

Au cours de ces deux mois, il n’est pas possible ici de décrire toutes les grâces reçues au quotidien.

Toutefois les relations avec mon entourage, ma famille, ont changé, ou plutôt c’est moi qui ai changé de nature, en voyant Jésus à l’œuvre au cœur de chacun…et égoïsme, peur, jalousie, méchanceté de s’évanouir.

Mon oraison, le temps que je passe à écouter, à méditer l’Ecriture Sainte et approfondir les auteurs spirituels en ont été profondément transformés.

Ces auteurs, je dois les citer car ils sont une aide spirituelle forte.

Saint-Jean de la Croix, Sainte Thérèse d’Avila, Saint-Thomas et les Apôtres, bien sûr, en particulier Saint-Jean l’apôtre bien-aimé.

Là, dans la chapelle, la Vierge Marie était tout sourire, nous étions là.

Je terminerai simplement en disant : oui! prions la Vierge Marie et demandons au Seigneur qu’il nous envoie des prêtres selon l’ordre de Melchisédech afin qu’ils nous montrent le chemin du ciel, qu’ils annoncent cette Bonne Nouvelle de l’Évangile. Alléluia, Jésus avec nous, le Christ est mort et ressuscité, il nous précède en Galilée.

Merci frère.

Georges

Ce 14 avril 2018

Rosaire aux frontières

Les diocèses « frontaliers »

Si un jour la France va prier le Rosaire aux frontières une cinquantaine de diocèses seraient concernés.

Si un jour la France va prier le Rosaire aux frontières une cinquantaine de diocèses seraient concernés.

1 Le Havre, 2 Rouen, 3 Amiens, 4 Arras, 5 Lille, 6 Cambrai, 7 Reims, 8 Verdun, 9 Nancy, 10 Metz, 11 Strasbourg, 12 Belfort, 13 Montbéliard, 14 Besançon, 15 St Claude, 16 Ain, 17 Annecy, 18 Tarentaise, 19 Maurienne, 20 Gap, 21 Digne, 22 Nice, 23 Ajaccio 24 Fréjus, 25 Marseille, 26 Aix, 27 Montpellier, 28 Carcassonne, 29 Perpignan, 30 Pamiers, 31 Tarbes 32 Bayonne, 33 Aire et Dax, 34 Bordeaux, 35 La Rochelle, 36 Luçon, 37 Nantes, 38 Vannes, 39 Quimper, 40 St Brieuc, 41 Rennes, 42 Coutances, 43 Bayeux, 44 Basse-Terre (Guadeloupe), 45 Fort-de-France (Martinique), 46 Cayenne (Guyane), 47 Saint-Denis de La Réunion, 48 Mayotte, 49 Wallis-et-Futuna, 50 Papeete (Polynésie française), 51 Nouméa Nouvelle–Calédonie, 52 Saint-Pierre et Miquelon 53 Taioha’e ou Tefenuaenta (Polyésie Francaise).