Moi je suis né, mais toi ?

« Christus natus est nobis » Christ nous est né pour que nous ayons par lui la vie, dans l’amour et la paix. Comme chacune des naissances, celle-là aussi nous invite à nous émerveiller devant le mystère de la création.  Accueillons en nous ce don de Dieu et partageons le avec tous les hommes de bonne volonté. Dans cette famille composée par Dieu reconnaissons humblement l’invitation à la sanctification de notre vie par l’amour réciproque et le service.

Celui qui n’a pas Noël dans le cœur ne le trouvera jamais au pied d’un arbre. (R.L. Smith)

SONY DSC
Noël 2016 à Chambéry

Une phrase trouvée par hasard quelque part. Je la trouve pertinente.  Dans le langage courant nous entendons de plus en plus : « bonne fête de fin d’année ».

Le Christ n’est plus fêté. Cette fête devient gênante parce qu’elle exalte la naissance accomplie.

Les socialistes ont accouché une nouvelle loi.  Toutes les entraves à donner la mort sont enlevées. Ils vont charger quelqu’un afin de recenser des sites « dangereux » parce qu’ils disent la vérité sur l’avortement.

SONY DSC
Jn 14,6

J’ai envie de déposer une plainte pour la publicité mensongère des sites officiels d’état qui encouragent le meurtre. Il ne s’agit pas d’une intervention bénigne, il ne s’agit pas d’enlever une dent ou l’appendice. L’état qui se considère moderne et se prétend à la pointe des droits de l’homme, permet aux mères de vivre avec le sang innocent sur leurs mains, leurs consciences et même dans leurs regards et leurs sourires.

Pourquoi le même état qui se croit tout-puissant n’éduquerait il pas les jeunes à une maitrise de soi plutôt que de donner des lois qui déresponsabilisent et dégradent ?

Pourquoi les contribuables devraient payer la note des excès individuels de personnes peu responsables de leurs actes ?

Pourquoi prôner la liberté qui tue ?